FAQ de la Légitimité

– Qui est le roi de France aujourd’hui ?

Louis de Bourbon, duc d’Anjou, de droit Louis XX. En France, le roi ne meurt jamais, tel l’adage « le roi est mort, vive le roi ». Le roi est un successeur et non un prétendant. Les lois fondamentales du royaume de France déterminent qui est le roi en France. Selon la loi salique, c’est l’ainé de la famille qui est Roi. Louis XX est le chef de la Maison de Bourbon et donc actuellement le successeur des Rois de France.

– Qui est souverain en France ?

Dieu. Le Roi de France, est son Lieutenant. Le Roi tient son Autorité de Dieu, et administre le Royaume en respectant la loi naturelle. Son pouvoir est entier : pouvoir exécutif, législatif et judiciaire. Ce qui est absolu ne veut pas dire tyrannique. Le roi est limité par : la coutume (lois fondamentales du Royaume), les conseils autour du roi, les corps intermédiaires, les institutions provinciales et les franchises locales.

– Comment le roi gouverne t’il

Le Roi a obligation de prendre conseil . Les Conseils aident le Roi à remplir ses lourdes obligations qui sont bien plus des devoirs que des droits.

Les Conseils sont spécialisés et assistent le Roi. Les Conseils n’ont aucun pouvoir délibératif, ils ont un pouvoir de conseil. Les conseils aident à la préparation des commandements ( = lois). Au début de chaque conseil le Roi ouvrait la séance par  la formule :   » Au nom de la Providence , vous êtes Messieurs , à me donner votre conseil.  »

Le roi gouverne en ses Etats : Le Roi délègue son pouvoir législatif provincial à des assemblées provinciales.

Le Roi délègue son pouvoir judiciaire à des cours de justice, qui rendent la Justice au nom du Roi. Le roi accorde des privilèges à des corporations, communautés de métiers et individus d’entraide qui se gèrent d’une manière autonome ; à de fidèles serviteurs en les anoblissant, la noblesse provinciale ayant un rôle local au sein de la province.

– La révolution de 1789 c’est quoi ?

La liberté de 1789, c’était surtout le triomphe du libéralisme. Des représentants élus de la Nation, le triomphe de la souveraineté de tous était bien plus le triomphe des sociétés de pensée qui ont pris le contrôle et le pouvoir que le peuple avait délégué à son Roi.

Ces représentants n’ont pas de capacités techniques  dans tous les domaines économiques et sociaux et ont une sphère de pouvoir beaucoup trop large.

Ces représentants peuvent être soumis à des pouvoirs extérieurs guidés par des intérêts personnels. Ainsi la révolution était associée au capitalisme naissant à la fin du 18ème siècle. Libéral dans la médiatisation de l’opinion.

Des représentants impliquent des partis qui divisent les français et suscitent des opinions opposées. Libéral dans les cultes, c’est le triomphe du philosophisme déiste ou athée. La religion catholique, étroitement lié à la création des institutions monarchiques françaises, est confondu avec les autres religions. Une religion nouvelle est promue : le laïcisme qui est la négation des religions.

– Une bonne élection et le roi reviendra ?

Non, le « Père des Républicains » actuel, Charles de Gaulle n’est pas revenu au pouvoir par l’élection, il a suscité un mouvement ou provoquer un mouvement pour conquérir le pouvoir.

– La querelle entre les légitimistes et orléanistes empêche-t-elle le retour du Roi ?

On ne choisit pas le Roi. En 1873, républicains, grands démocrates, et fusionnistes, voulaient qu’au préalable le comte de Chambord accepte le drapeau tricolore, des institutions libérales et une constitution proche de celle de 1791. Tous réunis, ils ont ferraillé pour empêcher le retour du comte de Chambord. L’assemblée de politiciens acquis à une restauration parlementaire ont choisi Le Maréchal de Mac-Mahon, pensant qu’une fois le comte de Chambord mort, le duc d’Orléans, devienne roi constitutionnel. Et le parti monarchiste, et les élites autour du duc d’Orléans, ont soutenu la création de la IIIème république.

– Que faire ?

Le y a qu’à, faut qu’on, est dans l’immédiat, et est inscrit dans tous les manuels des républicains : ils n’ont qu’à leur bouche le mot réforme, changement, évolution. Qu’ont-ils fait pour leurs pays depuis 50 ans ?

Il a fallu plus d’un siècle aux républicains pour préparer la révolution : philosophes, noyautage des élites, intervention finale du duc d’Orléans véritablement organisateur des événements de juillet et d’octobre 1789.

Aujourd’hui nous avons Louis XX, un authentique contre-révolutionnaire. Le Roi actuel est au-dessus de tous les partis politiques confondues . Il attache une grande importance à la famille traditionnelle, et se veut le défenseur de notre héritage chrétien ainsi que des valeurs morales , traditionnelles et culturelles.

Il faut :

– s’organiser, se réunir, travailler à restaurer la Cité.

– se former aux institutions qui pendant près de 14 siècles ont évolué et ont permis à notre pays de se construire.

– Parler du Roi, de la fonction, de l’utilité comme apaiseur. La république divise, le Roi rassemble.

Les fondamentaux sont là, aidons-les à les adapter à notre époque. Les royalistes sont des Restaurateurs non des Inventeurs et rappelez vous  » Le Roi c’est la France , la France c’est le Roi  »